[fiche]“Le travail d’éducateur spécialisé - Ethique et pratique“ Joseph Rouzel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[fiche]“Le travail d’éducateur spécialisé - Ethique et pratique“ Joseph Rouzel

Message  Aurelh38 le Sam 13 Sep - 14:34

fiche de lecture
“ Le travail d’éducateur spécialisé - Ethique et pratique. “
de Joseph Rouzel
chez Dunod (2004) 205p


1 - LA RELATION EDUCATIVE :

Le travail d’un éducateur s’effectue au point de croisement entre l’individuel (la demande de l’usager) et le collectif (la mission de l’institution auprès d’un certain public et financée à ce titre).

Le transfert. Pour le travail éducatif, la personne accompagnée, suppose à l’éducateur un savoir, sur soi, la vie, le monde. Elle lui prête ce savoir
La manœuvre du transfert, vise à détacher le transfert de son objet dans la relation, pour le diriger vers d’autres objets.
Dans le travail éducatif, la manœuvre de transfert vise alors à déplacer la charge affective ( sous les deux versants de la haine ou de l’amour ) que supporte l’éducateur ( sujet supposé savoir ) vers d’autres objets d’investissement ( expression, travail, hébergement...).

2 - LE PROJET EDUCATIF :

Penser aux partenariats inter et extra institutionnels.
Un bon projet est un projet qui donne naissance à d'autres projets.

Le projet vise à créer des conditions objectives où les personnes s'investissent pour créer du changement dans ce lieu de croisement entre l'individuel et le collectif. il faut veiller à ce qu'il ne se transforme pas en lieu d'oppression car à la base de tout projet court quelque chose du contrôle exercé sur l'autre.
Le projet s'oppose au déterminisme et à la fatalité. Il est une ouverture d'un espace des possibles.


3 - LES MEDIATIONS EDUCATIVES

L’activité implique l’autonomie du sujet : “ il y a activité, si le sujet de lui - même fait le geste “. L’activité doit viser l’intérêt, le désir du sujet. Elle est un facteur de structuration du sujet dans son rapport aux autres et au monde.

L'activité ne doit pas être réduite à un support relationnel, sous peine de devenir ce que les éducateurs dénoncent sous le terme "relation duelle". Relation dans laquelle l'autre est placé en situation de dépendance, d'infériorité vis à vis de l'éducateur.

Les trois principales dimensions sur lesquelles l’éducateur s’appuie pour assurer le quotidien:
L’espace : Dont l’organisation et la différenciation des lieux sont autant d’éléments qui permettent au sujet de structurer son monde.
Le temps : Rythmer le temps est une bonne chose pour des sujets très déstructurés qui ont besoin qu’on leur prête des repères fixes et rigoureux, sans qu’ils soient rigides.
De plus ces découpages dans le temps sont très socialisés. Ils sont partagés par le groupe social et constituent les lieux d’insertion du sujet dans le collectif.
Le collectif : est le moteur qui fait vivre l’institution. Il permet sans cesse de relancer le désir de chacun, et ouvre à l’imprévu, au vivant.

4 - LA FONCTION DE L’ECOUTE

Dans cet espace de l’écoute, l’autre énonce des demandes. Cette demande est à prendre au pied de la lettre. Non pour s’y précipiter, mais pour permettre au sujet de tourner autour, de l’incarner dans la parole. Finalement, ce qui est le plus difficile, c’est d’accompagner le sujet pour qu’il trouve en lui-même des raisons d’agir, qui donnent du sens à sa démarche.

5 - LES GARDE - FOUS DE LA RELATION EDUCATIVE

La supervision en équipe d’éducateurs :
C’est un dispositif de parole animé par un tiers extérieur à l’institution, qui à pour objet de permettre à chacun d’exprimer ce qu’il met en jeu dans la relation. Ce travail vise le désencombrement psychique de chacun.
Avec le temps, il permet à l’équipe d’accorder une reconnaissance à chaque membre qui la compose, et produit peu à peu une langue commune au groupe.

La régulation d’équipe :
Elle réunit les éducateurs et le chef de service. L’objectif est de produire une meilleure articulation entre les membres de l’équipe en permettant à chacun de dire ce qu’il engage dans le fonctionnement du groupe.
Chacun est revalorisé et repositionné dans la fonction qu’il occupe pour intégrer une place active dans l’espace institutionnel.

Le contrôle individuel :
Il s’agit de travailler à l’extérieur de l’institution chez un analyste, les questions qui s’entrecroisent à l’articulation de la sphère personnelle et professionnelle.


6 - EDUCATEUR AUJOURD’HUI UN METIER IMPOSSIBLE

L’auteur fait ici un parallèle entre la fonction paternelle et le travail éducatif dans un contexte socio-économique qui prône un monde sans limites.
La fonction paternelle incarne le fait que la vie n’est possible qu’au prix d’intégrer ce qui relève de l’impossible. L’éducateur, quant à lui, est un transmetteur de limites qui, pour chaque être humain, lui permettent de construire et de vivre parmi les autres.

Aurelh38
Admin

Messages: 9
Date d'inscription: 03/09/2008
Age: 35
Localisation: lyon 1er

Voir le profil de l'utilisateur http://melyon.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum